Une approche humaine de la crise : les collaborateurs séparés de leurs entreprises


Webinar organisé par Laure CLOSIER (journaliste BFM Business) et ses invités : Nathalie Serero (victimologue) et Arnaud Marion (Marion & Partners et IHEGC).

Quelles sont les clés d’une approche humaine de la crise ? Que faire et dire à nos collaborateurs séparés de leurs entreprises ?

BFM : Une approche humaine de la crise : les collaborateurs séparés de leurs entreprises

  • Thu Apr 9, 2020. 14:00-15:00
  • Laure CLOSIER (journaliste BFM Business), Nathalie Serero (victimologue) et Arnaud Marion (Marion & Partners et IHEGC)

Arnaud

Quatre étapes par lesquelles passera l’entreprise :

  1. L’urgence
  2. La crise
  • elle sera le révélateur d’inégalités
  • quid des indépendants
  • création de traumatisés

L’entreprise est un corps social

  1. le run (retour aux affaires courantes)
  2. le build (reconstruire un modèle économique)

Nathalie

L’erreur est de minimiser les conditions de travail dans lesquelles les personnes ont été confinées

  • le patron ne peut dire “on n’est pas des mauviettes”
  • la peur de se faire contaminer sera encore présente (distanciation sociale, peur du coworking, super marché)
  • faire attention aux peurs de chacun
  • qui va faire les courses dans la famille dans l’entreprise ? qui a un masque ? qui a des gants ?
  • proposer des cellules d’écoutes

Arnaud

Comment connaitre les colères sourdes ?

Le PSE (plan de sauvegarde de l’emploi) ; les organisations représentants les travailleurs sont des relais pour l’écoute, ce sont eux qui connaissent l’entreprise.

“Ce que l’on écrivait il y a deux mois dans nos e-mails est de la préhistoire, le futur c’est de la science-fiction”

Nathalie

Le patron devra être prêt à l’heure du retour

  • On doit remercier les employés d’être là, de tous les efforts consentis
  • Mettre à disposition des mesures de protection (masques, distanciation sociale)
  • Groupes de parole, cellule d’écoute pour écouter leur
  • Atelier pour faire remonter leurs besoins et leurs idées. On doit les associer
  • Besoin d’une information transparente (on met des masques ou puis c’est non, ils sont saturés d’informations incohérentes)
  • Besoin de vacances (les besoins physiologiques de chacun)

La charge émotionnelle sera trop forte.

Le méchant c’est le patron pas le virus (l’État, l’OMS, tous ceux qui n’ont pas leur travail) et ensuite les patrons (vous – lest patrons – ne m’avez pas donné tout ce qu’il faut pour travailler : les documents sont au bureau et je me fais engueuler comme si j’étais responsable)

Protection, bienveillance, transparence et une parole donnée pour coconstruire la suite. Le travailleur a eu une expérience qui lui permet d’être crédible

Arnaud

Sera-t-on plus exigeant face aux dirigeants ?

Les patrons sont aussi des traumatisés. Ils ont la vie des employés dans leurs mains. Ils sont au front pour trouver les moyens financiers pour survivre et pour faire tourner la société après le déconfinement.

C’est ensemble que l’on peut repartir.

Il y aura une augmentation de l’absentéisme.

  • Il faut effectuer des ateliers d’écoute
  • Il y aura des idées à prendre
  • Il y aura l’entreprise qui aura repris son activité et celle qui ne repartira pas
    * Les réponses des dirigeants seront diverses :
    • Les produits ne se vendent pas, “on n’a pas vendu sur internet”, “on n’était pas équipé pour une crise” ?

    *Les employés seront pressants : “pourquoi on n’a pas ça ?” !

  • Exigence au niveau de l’encadrement des employés (synallagmatique). Il y a l’amour et les preuves d’amour !

Synallagmatique : convention par laquelle les parties s’obligent réciproquement l’une envers l’autre

Faut-il une hotline ?

Dès maintenant on doit mettre ça en place. Le rôle des représentations sociales, ils ont la vision de ce qui se passe dans l’entreprise.

Ce n’est pas le moment de faire grève : en France on compte 3.7Mio de petites entreprises, 140.000 PME, 5-6.000 ETI, <300 grandes entreprises.

C’est une catastrophe naturelle, personne n’en sortira indemne.

Les retards de paiement ?

La chaine de défaut de paiement peut se gripper. La chaine comprend le Capital Humain, le capital financier, les moyens logistiques puis il a la confiance. La confiance ne peut être rompue.

Nathalie

On va être considéré comme des personnes en convalescence. La distanciation sociale continuera avec les gants et des masques. Avec un risque toujours présent.

Prendre soin de nous c’est important pour nous et les autres. C’est une question de vie ou de mort.

La maltraitance au travail qui ne tient pas compte de l’autre devrait s’arrêter.

Le temps n’a pas la même intensité, il se colle à ce que serait notre rythme. Nous ne serons pas prêts à reprendre un rythme effréné

Comment anticiper une reprise d’activité ?

Parlez-en avec quelqu’un dont c’est le métier.

Arnaud

  • Le télétravail
  • Celui qui a été prêt avec un BCP
  • Celui qui avait transformé son entreprise en une entreprise moderne

Le secteur automobile sait qu’il ne pourra plus construire les mêmes voitures dans 20 ans mais beaucoup de sociétés n’ont pas pris le train de la digitalisation.

La chaine de valeur (25% des produits sont d’origine chinoise) et les valeurs vont changer (RSE, le dialogue social, la compréhension de la biodiversité).

La notion d’avoir des valeurs fortes prendra le dessus, plus de green washing.

L’inconnue dans le redémarrage, quelle sera l’intensité de la demande ? sur une base 100 avant la crise, quelle sera la demande après le confinement ? On travaille au 2/3 de la normale et maintenant on travaille à 50%. Le redémarrage sera complexe incluant la santé, la finance, le commercial

BCP : Business Continuity Plan

Croyez-vous-en la réorganisation de la société ?

Les fonctions et les pratiques vont changer. Les sociétés n’avaient pas les capacités de gérer le télétravail. Les modes collaboratifs, pas si développés (on est toujours dans le mail), dans l’agilité vont être plus présents.

Nathalie

Le télétravail ça marche si on est volontaire. Au-delà de 2 jours, c’est suffoquant pour les gens.

Formidable révélateur des faiblesses.

L’argent doit être utilisé pour promouvoir des valeurs fortes, contemporaines, prospectives.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

<span>%d</span> bloggers like this: